Le foyer de St Iddazell n’était pas le seul à être le théâtre de violences et d’agressions sexuelles: l’initiative sur la réparation veut une étude complète

Retour à News

Jusque dans les années 1970, des enfants et des adolescents placés au foyer aujourd’hui fermé de St Iddazell, qui dépendait du monastère de Fischlingen, ont été victimes de violences et d’abus sexuels. C’est ce que révèle un rapport paru cette semaine. St Iddazell n’est pas un cas isolé de maltraitance. Des enfants et des adolescents ont également été abusés, humiliés et systématiquement soumis à des procédures dégradantes dans beaucoup d’autres institutions suisses, par exemple au foyer pour enfants de Rathausen, dans le canton de Lucerne.


À ce jour, aucune étude complète de ces événements n’a été faite. L’initiative sur la réparation veut faire changer les choses. Constitutionnellement, il est possible d’obtenir cette étude scientifique. Pour cela, signez l’initiative sur la réparation.