Les enseignantes et les enseignants soutiennent l’initiative sur la réparation

Retour à News

L‘association faîtière des enseignantes et enseignants suisses (LCH) soutiendra l’initiative sur la réparation par un appel à ses membres – voilà ce qui a été décidé par la direction de l’association. Beat W. Zemp, président central de l’association, est également devenu membre du comité de sou-tien de l’initiative. Pour Guido Fluri, père l’initiative sur la réparation, ce nouveau soutien représente davantage qu’un signe de solidarité : « Les enseignants joueront un rôle important dans le travail de mémoire et l’accueil qui lui sera réservé. L’échange sera déterminant pour nous nous. »

Le soutien du corps enseignant garantit que ce chapitre sombre de l’histoire de notre politique sociale soit traité comme partie intégrante de l’histoire suisse. Pour les anciens enfants placés et victimes de mesures administratives de coercition, l’engagement des enseignantes et enseignants suisses a une signification toute particulière.